Freiné deux fois dans notre élan 

Ce vendredi au stade Kuipje de Westerlo, nos joueurs ont livré une belle prestation mais ne sont pas parvenus à s’imposer. Si nous avons mené par deux fois dans cette rencontre, nous n’avons pas su préserver notre avance.  

Les deux équipes n’ont pas eu le temps de s’observer durant le premier quart d’heure. Se livrant coup pour coup, le 6ème et le 5ème de la série ont laissé beaucoup d’espaces, donnant de fait, l’opportunité aux attaquants de se montrer dangereux. Çicek, le prolifique buteur campinois, en deux actions dangereuses, mettait le feu dans notre défense. A la 7ème minute d’abord, recevant de la tête un beau ballon de Seydoux, il se heurtait à la main ferme de De Bie, qui réalisait un arrêt magistral. A peine deux minutes après cette action, l’attaquant turque donnait une nouvelle fois des sueurs froides à notre formation. Maladroit, celui-ci trouvait le poteau. 

Cette domination des locaux ne nous empêchait pas non plus de sortir la tête de l’eau. Trouvé aux abords du rectangle adverse, Nzuzi armait une lourde frappe qui était détournée en corner par un Van Langendonck impérial. Cette inspiration de Nzuzi était ensuite imitée par Terki qui aura une bien meilleure réussite. Tentant sa chance à l’extérieur de la surface de réparation, Mehdi ouvrait le score (0-1).  Par ce but, le natif de Maubeuge inscrivait ainsi sa première réalisation de la saison. Cette ouverture du score faisait un bien fou au moral de nos joueurs, qui avaient jusque-là un peu souffert sur les flancs. 

Les Campinois, qui avaient remporté une seule de leur huit dernières rencontres, étaient assommés par ce but, mais ne baissaient pas les bras. Nos adversaires tentaient de revenir au score en passant la plupart du temps par les ailes, mais n’étaient pas aidés par notre défense bien regroupée. Çicek encore lui, à quelques minutes de la pause, était dégouté une nouvelle fois par De Bie. Bien placé au second poteau, celui-ci recevait une passe d’Alici. Suivant bien l’action, le buteur de Westerlo voyait sa tête être repoussée in extremis par notre portier. Ce sauvetage impérial nous permettait de repartir aux vestiaires avec ce léger avantage. 

Démarrant la seconde période pied au plancher, les Campinois finissaient par rétablir la parité par l’inévitable Çicek (1-1). A la réception d’un bon  ballon dans le rectangle, ce dernier trouvait finalement le chemin des filets après maintes tentatives. Quand on connaît la force de caractère de nos joueurs, on pouvait bien s’imaginer qu’ils ne rendraient pas les armes. Déterminé, Nangis dévalait en toute vitesse son côté droit et trouvait Nzuzi dans la surface. L’attaquant français se heurtait à Van Langendonck, mais Claes surgissait bien pour inscrire son 5ème but de la saison (1-2). Glenn sera malheureusement remplacé quelque temps après, par Mpati suite à une légère blessure.  

Dans leur quête d’égalisation, les Campinois feront le siège de notre défense. Une bonne volée de Seydoux, repoussé par De Bie ne faisait pas leurs affaires. Comme à son habitude, Rommens fera parler sa palette de tirs à distance. Bien détendu, Van Langendonck réalisait une excellente parade et empêchait notre joueur de s’offrir un but d’anthologie. Dans le dernier quart d’heure de jeu, une belle combinaison entre Terki et Nzuzi donnait une occasion chaude dans la défense campinoise, qui dégageait en corner. Sur la même action, une frappe de Lavie passait près du cadre.

Westerlo finira par égaliser par l’entremise de Keita, dont la frappe passa entre les jambes de De Bie. Décidés à remporter cette partie, nos joueurs se montraient toujours offensifs. Lavie obligeait, encore une fois, Van Langendonck à un arrêt de grande classe. A quelques minutes du terme, les deux équipes jetaient leurs dernières armes à la bataille, mais le score en restait là.

Match en somme spectaculaire, où nous nous sommes procuré tout de même de multiples occasions. Le gardien adverse était de grande qualité ce vendredi et nous a empêchés plusieurs fois de prendre définitivement l’ascendant. Peut-être samedi prochain, pour le dernier match à domicile, aurons-nous plus de chance ? Si nous nous imposons contre Lommel, ce sera en effet un magnifique cadeau de fin de saison aux supporters. On compte bien évidemment sur Nangis et compagnie pour nous offrir une victoire après sept rencontres sans succès. Y arriveront-ils ? Réponse très prochainement au Machtens.

Compos d’équipes :

 Westerlo : Van Langendonck, Yameogo, Seigers, Soumah (67e Perdichizzi), Janssens (67e Mabea), Keita, Van Eenoo, Seydoux (67e Dierckx), Alici (78e Vaesen), Vetokele, Cicek.

RWDM : De Bie, Libert, Ruyssen, Le Joncour, Terki, Rommens, Nangis, Van Den Bogaert, Claes (59e Mpati), Nzuzi, Ribeiro (59e Lavie).

Cartes jaunes : Soumah, Nangis, Libert.

Les buts : 24e Terki (0-1), 47e Cicek (1-1), 54e Claes (1-2), 79e Keita (2-2)

 

Réaction d’après-match : Vincent Euvrard

Que retenez-vous après ce match où nous avons mené deux fois?

Je considère le résultat de ce soir comme deux points de perdu plutôt qu’un point de gagné. Je regrette notre manque d’efficacité qui aurait pu nous faire gagner. J’ai notamment en souvenir un beau tir de Rommens, sorti par le portier adverse qui aurait pu faire 1-3. On doit s’améliorer dans chaque secteur de jeu , surtout au niveau de l’efficacité  qui nous a fait défaut ce soir. Mais je suis content de l’amélioration de notre jeu par rapport au match disputé contre Club NXT. Notre objectif à présent est de gagner les deux prochaines rencontres pour faire un six sur six.

 

Publié le 11-04-2021 à 12:05
door RWDM

Les partenaires

LadbrokesCarrosserie VannerumNissanWoutim Paintworks

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nieuwsbrief FR